Communication Facilitée – CF

Le concept de Communication Facilitée a été développé en Australie dans les années 1980 pour des enfants souffrant d’infirmité motrice cérébrale, par la pédagogue Rosemary Crossley, à partir de l’expérience de Rosalind Oppenheim
C’est, à l’origine, un processus de communication destiné à pallier l’absence de langage chez des personnes dans l’impossibilité de s’exprimer oralement.
On peut ainsi définir la communication facilitée comme un outil de communication et d’apprentissage permettant aux personnes handicapées privées de parole ou limitées dans leur communication de s’exprimer et d’acquérir des connaissances : enfants ou adultes en situation de handicap mental, polyhandicap, autisme, infirmité motrice cérébrale, ainsi que par ex. maladie d’Alzheimer. Son objectif est de pouvoir  leur permettre de s’exprimer de la manière la plus autonome possible.

Les commentaires sont clos.