Cursus Théorique et Pratique

CF1 : Initiation à la CF et à la psychophanie

Ce séminaire présente l’outil CF (Communication Facilitée) et l’outil PPH (Psychophanie), méthode, possibilités et champs d’application. Il constitue également un engagement éthique et déontologique par la signature de la charte du praticien.

Formation : différentes étapes et engagement du facilitant.

Présentation : Définition historique et personnes concernées, les mécanismes sous-jacents à la CF et la PPH

Travaux scientifiques permettant d’étayer la CF et la psychophanie.

Données théoriques sur la communication : définitions, fonctions, communication non verbale

Les différents registres et diverses applications : De la communication au quotidien à la communication profonde

Pratique de la CF et de la PPH :
Installation, matériel, technique du geste de soutien, facilitation du geste

Attitude du facilitant : détente, entrée en contact, écoute et empathie
Exercices à deux sur images (prise de conscience de la médiation opérée par le facilitant)

Conduite du dialogue :
Les niveaux de conversation : questions à poser et à éviter
Entraînement en sous-groupes et échanges
Observation de quelques séances pratiques

Effets thérapeutiques:
Modification du comportement
Diminution des troubles
Reconnaissance de la personne

Déontologie: Lecture et signature de la Charte du Facilitant.

CF2 - CF et PPH : Perfectionnement et approche des handicaps.

Les participants doivent impérativement s’être entraînés à faciliter gratuitement avec des personnes volontaires et averties. Cette mise en pratique s’inscrit dans le cadre de la formation. Aucun résultat n’est cependant requis. Le programme du stage est en partie composé en fonction des thèmes que souhaitent aborder les stagiaires, des questions qu’ils se posent et des interventions de chacun. Un questionnaire leur est envoyé au préalable. Les discussions se font en petits groupes et les réflexions sont mises en commun (un rapporteur pour chaque groupe avec questions dirigées).

Le handicap: notions de base sur l’autisme, l’infirmité motrice cérébrale, la trisomie, le polyhandicap…

Le toucher chez la personne handicapée

Spécificités de la pratique avec les personnes handicapées: l’objectif thérapeutique et l’objectif pédagogique, évaluation des possibilités, choix des objectifs, programmes et tableaux d’apprentissage.

Comparaison entre CF et psychophanie: Objectifs, sélection des patients, perception du mouvement, nature des productions écrites, intentionnalité du discours, validation des réponses.

Influence: Suggestion mentale volontaire (exercices), partage de savoir, projection inconsciente, induction involontaire. Implications éthiques.
Expérimentations scientifiques : exercices pour comprendre la nature de l’influence.

La validation de la CF et de la Psychophanie

Tour de table des difficultés et expériences de chacun

Entraînement à la CF et la PPH par groupes de trois sous la conduite des plus expérimentés qui apprennent à apprendre (questions fermées ou conversation libre selon les niveaux).
Partage en sous-groupes et mise en commun des réponses aux questions des participants.

Comment présenter la CF ? Exercices avec controverse

CF3 : Perspectives Thérapeuthiques

Les participants doivent au moins obtenir de courtes phrases en réponse à des questions.

Réglementation de la pratique de la CF et de la psychophanie (PPH)
Cursus et formations complémentaires

CF et PPH : accès à différents niveaux de conscience
De la conscience à l’inconscient  : élargissement par diverses approches

Les Particularités de la psychophanie.
. difficulté démettre une idée intentionnelle
. dialogue d’inconscient à inconscient, sa manifestation dans les productions écrites
. prise de conscience ou non du message exprimé
. La dimension émotionnelle de l’inconscient s’exprime directement, sans mentalisation ni intellectualisation : effet thérapeutique
. une relation empathique originale
. des résistances spécifiques
Déroulement d’une séance de Psychophanie:
. Prise de contact
. Premier entretien et cadre de la demande
. Modalités de la frappe
. Lecture, prise de conscience, analyse ou non des productions écrites
. La question de la présence des proches
. Accompagnement d’une personne facilitée : comment réagir à sa souffrance, à ses expressions émotionnelles fortes et à ses attentes
. Arrêt ou maintien des séances

Les qualités d’un bon praticien en Psychophanie.
. Ses capacités d’accueil et d’écoute :ouverture, lâcher prise et empathie
. Equilibre personnel et connaissance de soi
. Confiance en soi et dans sa pratique
. Expérience de la relation d’aide (transfert et contre transfert) et nécessité d’une supervision
. Ethique et respect

Psychophanie : sa valeur thérapeutique.
. Résultats en Psychophanie avec les personnes présentant des troubles du comportement, des maladies psychosomatiques, des souffrances psychologiques ou divers handicaps.

CF4 : La place du praticien

Ce séminaire est réservé aux personnes qui obtiennent facilement des productions écrites  spontanées. Comme pour le CF2, un questionnaire est envoyé au préalable à chaque  participant.

Accueil du langage en Psychophanie:
. Communication d’inconscient à inconscient : exposés de différents travaux où ces possibilités de communication ont été repérées et explicitées hors productions écrites.
. Comment s’écrit un texte de psychophanie: la mise en lumière sélective de l’information, l’implication du facilitant dans la mise en mots de l’information.
. Les rôle, statut et fonction du texte en psychophanie.

La langue en Psychophanie:
. Différence langue et langage
. Les caractéristiques linguistiques,- et leurs raisons d’être-, des productions écrites en psychophanie: structures grammaticales , figures de style, le lexique du facilitant , les thèmes les plus fréquents.
. Le langage du cerveau droit.

Les personnes facilitées : Motifs et objectifs des consultations, âges , caractéristiques de cette population.

La Psychophanie, liens avec d’autres approches : Intervention d’un professionnel sur une pratique spécialisée en relation avec la Psychophanie.

Travail de réflexion en petits groupes à partir des sujets évoqués dans les questionnaires.

Entraînement à la psychophanie : expériences de l’adresse personnalisée des  textes ; facilitation d’un même facilité par plusieurs facilitants.

Exposés d’études de cas préparées par les stagiaires.

CF5 : Déontologie, Ethique et Discernement

La psychophanie et l’inconscient : Comment l’accès à la mémoire et à l’inconscient est conditionnel et circonstanciel en psychophanie.

Les difficultés de la pratique de la  psychophanie :
. La remise en jeu des limites touchant aux enjeux  identitaires et  techniques.
. Partage en petits groupes.
. Rôle, statut et fonction du praticien en psychophanie.

Textes de psychophanie : qui parle ?
 » Invités surprises  » et interprétations.
Description des faits et positionnement du facilitant.

La singularité de la psychophanie vis à vis d’autres techniques de communication :
Plusieurs points importants : l’intention fondatrice, la pratique avec des personnes mutiques, la liberté religieuse, spirituelle et philosophique du facilitant et du facilité, l’utilisation d’un clavier, le devenir du texte obtenu, le langage de l’inconscient.

Le positionnement éthique du facilitant :
. Historique et définition  du concept d’éthique.
.Déontologie  : la responsabilité des praticiens : différentes caractéristiques qui font de la Psychophanie une technique dont l’utilisation requiert une formation rigoureuse et continue ; la responsabilité avant, pendant et après la séance.
. Conscience et vigilance du facilitant vis à vis de son influence possible (domaines spirituels, moraux, religieux)
. L’esprit dans lequel la psychophanie doit être pratiquée par le facilitant et le facilité.

Exposés issus de l’expérience de facilitants confirmés.

Cursus Pratique

Outre la formation théorique obligatoire et complémentaire, les futurs praticiens en CF et PPH sont tenus de faire l’expérience pour eux-mêmes de cinq séances de psychophanie au cours de leur formation.

Ils participent aux ateliers d’entraînement proposés dans leur région par les pôles.
Ils peuvent, après le CF3, commencer à prendre en charge des patients sous le contrôle d’un praticien expérimenté et doivent assister dès lors aux intervisions régionales (au moins deux par an) proposées par les pôles pour que les praticiens se rencontrent et échangent sur leur pratique.
Après le CF3, les futurs praticiens participent à la Rencontre Ouverte des Praticiens, organisée chaque année par la Confédération Cftmpp’.
Lorsque les praticiens auront pris en charge davantage de patients,notamment dans un cadre libéral, ils devront chercher, pour analyser la relation d’aide dans le cadre de leur travail, un professionnel apte à leur assurer une supervision individuelle.

Les commentaires sont clos.